Mycélium est un réseau de communautés. Une communauté fournit à ses membres un cadre pour s’informer et agir, une certaine synergie et un espace d’échange avec d’autres personnes partageant les mêmes réflexions et intérêts. Elle est autonome et à l’image de ses membres. Le réseau permet de partager retours d’expériences et outils.

Le rôle de la communauté

Nous pensons qu’il est important que les membres d’une communauté se motivent ensemble pour mener leurs propres projets afin d’atteindre leurs objectifs personnels liés à la transition. Ainsi, les membres peuvent simplement s’entraider pour en apprendre plus sur les crises écologiques, se soutenir lors de certains moments difficiles qu’ils peuvent rencontrer en chemin, débattre des modes d’action, mais aussi agir ensemble en menant des projets impactant leur entourage ou plus généralement la société.

Le rôle du réseau

Les communautés sont donc autonomes car leurs membres sont libres de choisir les actions qu’ils souhaitent y mener. Le réseau Mycélium vient en soutien à ces communautés en leur partageant les outils et retours d’expériences.
Les outils et retours d’expérience fournis ont des contenus divers, concernant des méthodes de gouvernance partagée, des conseils d’organisation d’événements ou pour mener d’autres actions, des outils pour s’informer…

Les communautés actuelles

Les communautés parisienne et lyonnaise se sont naturellement constituées en janvier 2019 lors d’événements de lancement de l’association. A Paris, un groupe de membres motivé s’est petit à petit construit jusqu’à devenir un moteur pour porter une première communauté autonome. La communauté parisienne est très active. De nombreux projets de lobbying et de sensibilisation y sont menés, et divers événements sont organisés plusieurs fois par mois. A Lyon, une dynamique similaire commence à s’installer !